Ce week-end à Genève il y a eu la Fête de l’Escalade ! Evidemment, je me suis convertie en reporter du risque, évidemment j’ai joué le jeu de l’infiltration pour ce reportage jusqu’à en acheter les poupouilles souvenirs (pour ma couverture de touriste lambda, oui sinon ô GRAND JAMAIS, je n’aurais succombé dans l’achat de babioles inutiles). Evidemment, j’ai pris plein de photos... Retour sur un week-end palpitant... brrrrrr...

Donc d'abord, il ne s'agit pas d'une fête célébrant des zigotos qui adorent jouer à spiderman ou monter quelque part via le mur extérieur ou des gens qui sont toujours dans la surenchère... non parce que ça suffit les blagues maintenant...

 

image[45]

Oui, bon désolée, je n'ai trouvé que celle de 2010 sur internet... mais c'est bon c'est pareil...

Mais avant tout, un peu d’histoire (merci Wikipédia, source de tout savoir, encore une fois nous ne sommes rien sans elle/lui/ça…). 

L'Escalade, célébrée le 12 décembre de chaque année à Genève (Suisse), marque la victoire de la ville sur les troupes du duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier à l'occasion de l'attaque savoyarde lancée dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602 (selon le calendrier julien soit les 21-22 décembre dans le calendrier grégorien). Le nom « escalade » évoque la tentative d'escalade par les Savoyards des murailles de la ville au moyen d'échelles.

L'un des symboles les plus connus de cette fête est la mère Royaume, une femme d'origine lyonnaise qui, selon la légende, versa par sa fenêtre, durant la bataille nocturne, une marmite de soupe chaude sur les soldats savoyards passant dans sa rue.

 

De cette histoire vient une tradition plutôt sympatoche, puisque maintenant on mange des marmites en chocolat, remplies de pates d’amende en forme de légumes. Un petit rituel est intégré à la dégustation. Le plus jeune et le plus vieux, de la troupe prête à partager la marmite, se serrent la main au-dessus de la marmite et tout en gardant les mains serrées, donnent un grand coup de dessus pour la briser (un peu comme une piñata, sauf que c’est pas mexicain et que c’est une marmite, et qu’en fait t’as pas de baton… ouais fin bon… t’as compris…) Et le tout en balançant : « Qu'ainsi périssent les ennemis de la République ! » (hyper engageant)

 

J’y suis allée avec mon ami A, de Bousemasse, photographe attitré de notre sortie. En même temps, j’ai fait des photos avec mon blackberry et franchement, on ne voit presque pas la différence entre les siennes et les miennes, non ?! Je vous laisse profiter de notre balade...

 

Diapositive3

IMG00736-20111210-1642 IMG00740-20111210-1647 

IMG00738-20111210-1645 

IMG00771-20111210-1803 IMG00767-20111210-1800 

 

 

D’après ce que j’ai compris, c’est la fête la plus aimée des Genèvois. Dans les écoles, il est même permis de se déguiser à cette occasion. Beaucoup de mondes dans les rues, beaucoup de participants. Les gens se déguisent et flânent entre les animations de rues (reconstitution par scènettes, démonstration de tir de canons, soupe de la mère royaume…)

 

Diapositive1 Diapositive1

 

A cette occasion, incroyable mais vrai, on a pu rentrer dans la mairie et dans les salles interdites au public d’habitude. STOOOOP ! Je vous vois derrière votre ordi à dire… « bah quoi, c’est pas exceptionnel non plus » oui bah je rappelle seulement que c’est la Suisse ici, et c’est pas la fête à neuneu dans les institutions étatiques !

 

IMG00773-20111210-1806 IMG00775-20111210-1809

Diapositive2

 

Et aujourd'hui, c'était première sortie ski... TRANQUILLE ! Alors, elle est pas ouf cette région ?!? Genre un jour tu bois de la soupe dans un pot où ya écrit Escalade 1602 entre un type déguisé en marsupilami et un autre en garde de suisse du 17m siècle et lendemain, BIIIM, tu te siffles un ptit vin chaud en haut d'une piste au soleil... Zavez le droit de me jeter des pruneaux maintenant...

 


ski ski 2